Achetez à moitié prix les billets pour les matchs du dimanche à domicile du FC Bâle

FC Bâle

Le FCB est garant de succès depuis ses débuts. Ainsi, il remporta neuf titres en Coupe et un en Championnat sous Helmut Benthaus (1965–1982). S'ensuivit une traversée du désert jusqu'à la fin du millénaire, avant que ne viennent s'ajouter au palmarès huit autres titres et deux montées en Ligue des champions sous l'ère de Christian Gross (1999–2009). Enfin, les débuts en 2009 du jeune entraîneur Thorsten Fink furent, eux aussi, couronnés de succès, et ce dès la première année: le club remporta le doublé en 2010, et décrocha une troisième qualification pour la Ligue des champions et défendit avec succès son 14e titre en 2011, avant que Fink ne rejoigne le Hamburger SV en plein milieu de saison 2011/2012. Heiko Vogel, alors assistant de Fink, cultiva les fruits de son prédécesseur et permit au club de s'adjuger son 15e titre de champion, tout en atteignant les demi-finales de la Coupe de l'UEFA.

Infatigable, Murat Yakin enchaîna les succès. Les titres de champion s'ensuivent lors des saisons 2012/2013 et 2013/2014 avec l'ancien cadre de la défense aux manettes de l'équipe.

2014 marqua la prise de fonctions du portugais Paulo Sousa sur le banc du FCB. Avec lui, le club s'offrait son 18e titre de champion et, performance absolue, le sixième de suite, égalant ainsi le nombre de titres nationaux remportés consécutivement, auquel on se doit d'ajouter une nouvelle qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. La fin de saison fut marquée par le départ de Sousa pour la Fiorentina. La direction du club porta ensuite son choix sur Urs Fischer, entraîneur national aux expériences réussies au FC Zurich et au FC Thoune.

La vente d'environ 25'000 abonnements pour le Parc St. Jacques et l'affluence moyenne de près de 29'000 spectateurs en championnat montrent que le rayonnement du club dépasse largement la ville de Bâle.

Club
Stade
CG